inFO : mouvement : nouveau calendrier

Chers syndiqués,
 
La CAPD de ce jour a permis d’interpeller le DASEN sur la question du calendrier des opérations du mouvement.
En effet, à ce jour personne n’a encore reçu son accusé de réception permettant de vérifier son barème et les vœux effectués.
Et pour cause : les services n’ont pas encore reçu la totalité des modules d’application du logiciel !!
 
Même si le DASEN se dit lui aussi préoccupé par cette situation, c’est bien les collègues qui font les frais de cette gestion désastreuse du mouvement.
 
La CAPD devrait avoir lieu soit le 12 juin soit le 20 juin !!
 
Quant à la phase d’ajustement, elle est reportée sine die !! Et toujours pas de circulaire sur les modalités de celle-ci.
 
Comme cela était prévisible et comme nous l’avions dit au DASEN, les conditions dans lesquelles s’effectuent ce mouvement sont désastreuses et ne laissent rien augurer de bon concernant le travail de vérification des délégués du personnel afin que soit garanti le traitement le plus juste et le plus équitable.
 
Malheureusement tout ceci est précurseur de ce que veut mettre en place le gouvernement à travers la loi de Transformation de la Fonction Publique : le rôle des CAP serait réduit à peau de chagrin puisqu’elles perdraient leurs compétences en matière de mutations et de promotions.
 
Plus que jamais nous devons nous mobiliser. Nous avons tout à perdre face à ces contre-réformes !
 
NON à la loi « Ecole de la Confiance » !
 
NON à la loi de Transformation de la Fonction Publique !
Publié dans InFO Pratiques, Mouvements et mutations | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Contre le projet de loi Blanquer, contre la circulaire du mouvement dans le 1er degré, tous en grève jeudi 4 avril !

En réponse et face à la colère et au rejet ultra-majoritaire de son projet, le ministre Blanquer et les médias à sa botte s’agitent, gesticulent et assènent des contre-vérités pour éteindre le feu.

La maternelle ne serait pas dans le viseur de la loi?

Pourtant l’amendement (Article 4bis) autorisant la scolarisation des enfants de moins de 6 ans dans des jardins d’enfants communaux, intercommunaux ou associatifs n’est pas retiré!

Les postes de directeurs d’école ne seraient pas remis en cause?

Pourtant l’article 6 quarter prévoit bien la mise place d’un directeur adjoint au chef d’établissement chargé du premier degré disposant des compétences attribuées aux directeurs des écoles.

Les EPSF seraient réalisés après accord de la communauté éducative?

Quelle fumisterie! Avec accord ou sans accord, la mise en place des EPSF, ce n’est ni plus ni moins que la poursuite de la territorialisation de l’école contre le cadre national et républicain!

Et le reste de la loi: l’explosion des statuts, le pilotage des établissements et des personnels par l’évaluation, l’utilisation de contractuels précaires en lieu et place d’enseignants fonctionnaires, la poursuite de l’inclusion scolaire systématique, la suppression de milliers de postes d’AESH….

Tout est à jeter! Les personnels n’en veulent pas!

Dans le département, le mépris affiché par le Dasen quant à l’inquiétude des collègues sur les conditions dans lesquelles va se dérouler le mouvement, est à l’image du ministre (cf. appel intersyndical départemental en fin d’article).

L’intersyndicale lozérienne (Snudi FO, Snuipp FSU, SE Unsa) appelle le 4 avril à une assemblée générale à 9h30 suivie d’un rassemblement devant la DSDEN à 11h30.

En pièces jointes :

Publié dans Actualités, Mobilisations | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Contre le projet de loi Blanquer : manifestation samedi 30 mars 14h à Mende

La FNEC FP FO 48 avec les syndicats FSU, UNSA Education et CGT Education réunis en intersyndicale appellent à un rassemblement suivie d’une manifestation samedi 30 mars à 14h à Mende (place Urbain V).

Pour dire NON au projet de loi Blanquer

dit « Ecole de la confiance »

qui prévoit entre autre :

  • le « délit de blasphème » pour les enseignants vis-à-vis de la politique ministérielle
  • la création des EPSF qui signifie la fin de l’école communale et des directeurs d’école

  • la suppression de l’école maternelle publique et le transfert de ses missions dans des jardins d’enfants à la charge des collectivités et des associations privées

  • la baisse des moyens financiers pour les écoles publiques par l’obligation de financement pour les élèves scolarisés dans le privé dès l’âge de 3 ans.

L’école de la République est l’affaire de tous :

enseignants, parents, citoyens, élus.

Plus que jamais il est important d’informer, de mobiliser autour de nous !

Tous à la manifestation samedi 30 mars à 14h à Mende !

En pièces jointes :

Publié dans Actualités, Mobilisations | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Mouvement 2019 – Loi Blanquer – Tous en grève le 19 mars !

Retrait de la loi « école de la confiance »

Le projet de loi Blanquer, mal nommé « école de la confiance », contient de nombreuses dispositions inacceptables, visant à remettre en cause le cadre de l’école républicaine tel qu’on le connaît jusqu’à présent, ainsi que le statut des personnels:

– Création des « établissements publics des savoirs fondamentaux », fusionnant écoles et collèges. Le principal du collège serait le supérieur hiérarchique de tous les personnels du 1er ou du 2nd degré. Ceci confirme la volonté ministérielle d’aller vers un statut unique d’enseignants polyvalents premier et second degrés, en contradiction avec les statuts particuliers des enseignants. La fusion des écoles et des collèges s’accompagnera, de fait, de la suppression de nombreux postes, dont ceux des directeurs d’école.

– Organisation de la disparition de l’école maternelle de la république remplacée par des structures territoriales voire privées. La loi laisse la possibilité de scolariser tous les enfants de moins de 6 ans dans des « jardins d’enfants » communaux, intercommunaux, voire sous statut privé plutôt qu’à l’école maternelle.

– Remise en cause de la formation initiale. La loi permet la création d’un vivier de contractuels composé d’AED-professeurs, jetables à tout moment.

– Généralisation des Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisé (PIAL) favorisant la mutualisation de l’aide aux élèves en situation de handicap dans une logique de diminution du nombre d’AESH.

Le 19 mars, les confédérations FO, CGT, avec Solidaires, la FSU, l’UNEF, l’UNL appellent à une puissante journée de grève interprofessionnelle.

Comme l’affirme le tract d’appel des organisations FO et FSU des trois versants de la fonction publique à la grève du mardi 19 mars : «  La coupe est plus que pleine, elle déborde ! L’heure est à la mobilisation de toutes et de tous ! »

Dans un contexte social explosif, alors que le gouvernement est affaibli par la crise des gilets jaunes, c’est le moment de se mobiliser par la grève, « tous ensemble » et de discuter des initiatives à prendre pour faire plier ce gouvernement. Nous pouvons gagner !

!!!! De plus, au niveau local, en Lozère !!!!

Mardi 12 mars était prévu un 2ème groupe de travail portant sur l’examen du projet de circulaire du mouvement.

A la lecture de ce projet, nous n’avons pu que constater qu’aucune des propositions faites par les représentants des personnels n’avait été  prise en compte.

Pire, le cadrage national imposant une seule phase informatisée et l’obligation de formuler un vœu large avec affectation à titre définitif à la clé, ne fait que rendre plus inacceptables et injustes ces nouvelles règles.

Et que dire de la mise en place de zones « infradépartementales » dans lesquelles tout enseignant sans poste serait affecté par la terrible et froide « mécanique » d’un algorithme tant qu’il restera des postes vacants !!

Ainsi considérant que le cadre de discussion dans lequel nous nous trouvons ne laisse place à aucune marge de négociation sur les points essentiels de nos revendications, les représentants de la FSU et de Force Ouvrière ont décidé de quitter  cette réunion.

Après la présentation de la  circulaire définitive aux représentants des personnels lors du CTSD du 15 mars 2019, les organisations syndicales organisent une réunion d’information pour exposer les nouvelles mesures et leurs conséquences pour la mobilité des enseignants du premier degré en Lozère …

MERCREDI 20 mars 19 à 9 heures

Espace Jean Jaurès

Salle de réunion

A Mende

Aujourd’hui, demain, nous sommes tous concernés par le mouvement départemental. C’est ensemble que nous devons agir pour que les règles évoluent positivement pour ne pas les subir.

Et bien sûr tous et toutes en grève et dans la rue le 19 mars

Tous les documents nécessaires pour vous organiser :

Déclaration intention grève 12 mars 2019

lettre_parents_grève_19_mars 2019

topo explicatif pour tract du 19 mars (élaboré par le Snuipp 48)

tract intersyndical 19 mars 2019 premier degré

Publié dans Actualités, Mobilisations, Mouvements et mutations | Marqué avec , , , | Un commentaire

Établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF)

Établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF) : pulvérisation des statuts d’enseignants, dont celui de PE, suppression des directeurs et des écoles


Les EPSF : plus grave encore que le projet de création des EPEP

LES EPSF, c’est la destruction des statuts particuliers d’enseignants pour y substituer un statut unique synonyme de régression sociale pour tous !

Nous vous invitions à lire la déclaration du Snudi FO concernant les EPSF en cliquant sur l’image ci-dessus ou sur le lien suivant : délcaration Snudi FO !

Publié dans Actualités, Statut | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire
Page 2 sur 6
1 2 3 4 6