Evaluations d’écoles : remise des pétitions

Ce mardi 5 juillet, le SNUDI FO et le SNUIPP FSU ont rencontré monsieur l’IA adjoint (qui représentait le DASEN) pour lui remettre les pétitions contre les évaluations d’école.

Le SNUDI FO a exprimé son opposition à ce dispositif, rejeté par la majorité des collègues, et a rappelé que ces évaluations d’école n’ont aucun caractère obligatoire puisqu’elles ne sont pas inscrites dans nos obligations réglementaires de service, qu’ aucun décret d’application n’a été publié. Elles ne sont qu’une préconisation du Conseil d’évaluation de l’école.

Nous avons demandé à ce que le DASEN prenne l’engagement , à l’instar des DASEN du Gard et du Puy de Dôme , que ces évaluations se fassent sur la base du volontariat.

Les écoles concernées en Lozère par le dispositif évaluation d’école seront informées d’ici jeudi soir. Nous les invitons fortement à faire connaître à leur IEN leur désaccord par le biais d’une prise de position du conseil des maîtres.

Exemple de courrier :

A Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale de la Lozère

S/C de Monsieur l’Inspecteur de l’Education Nationale de la circonscription de …

Objet : demande de l’école … d’être retirée du dispositif d’évaluations d’école

Monsieur le Directeur Académique,

Notre école a été ciblée pour l’année scolaire 2022‐2023.

Nous vous informons par ce courrier que notre (nom de l’école…) ne souhaite pas subir une évaluation d’école l’année prochaine. Nous vous demandons donc de nous retirer des écoles ciblées.

Soyez assurés, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de notre volonté et de notre engagement à défendre l’école de la république et les statuts de ses personnels.

L’équipe enseignante de l’école …

 
Pour le SNUDI FO :

ce que les collègues souhaitent ce ne sont pas des évaluations d’école mais :

  • des moyens humains pour enseigner dans de bonnes conditions,

  • le recrutement d’AESH,

  • l’aide des collègues des RASED pour la prise des élèves à besoins particuliers en dehors de la classe,

  • la confiance et le soutien de leurs supérieurs hiérarchiques

  • davantage de temps de décharge institutionnel pour les directeurs

  • du recrutement de personnels statutaires d’aide à la direction.

Tous les personnels ont besoin d’une véritable revalorisation salariale gage de reconnaissance par l’institution de leur investissement.

Les personnels n’ont pas besoin de débattre école par école, établissement par établissement, du rôle de l’École, de leurs missions, de leurs statuts. Ils ne veulent pas d’une école territorialisée, ils veulent que l’éducation reste nationale, laïque et républicaine !

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.