CARTE SCOLAIRE : LA POLITIQUE DU QUOI QU’IL EN COÛTE

CE SONT LES ECOLES DE LOZERE QUI PAIENT LE PRIX FORT !!

Avec une dotation départementale de 0 poste et des besoins plus que nécessaires en termes de remplaçants, la carte scolaire s’annonce très compliquée. En résumé, pour pouvoir ouvrir quelque part, il faut fermer ailleurs !

Mardi 2 mars a eu lieu le CTSD au cours duquel le Dasen a fait part de son projet aux organisations syndicales.

Dans notre déclaration liminaire (à lire en PJ), la FNEC FP FO 48 a dénoncé le mépris d’une politique éducative qui sans donner de moyens supplémentaires, voudrait que la situation dans nos écoles s’améliore.

Car en Lozère, si la perspective de renforcer les moyens de remplacement de 7 postes de TRBD (St Germain de Calberte, St Martin de Lansuscle, Vialas, Labastide, Le Massegros, Meyrueis, Langogne)  est plutôt une bonne chose, le Dasen a décidé que ce serait au détriment des postes classes. Attention, le DASEN prévoit également de transformer tous les TR ZIL en TR BD….afin de faciliter la gestion, nous a t-il dit. Les TRBD auront une zone d’intervention qui sera vraisemblablement la circonscription.

Ce sont donc 7 fermetures de classes ( Marvejols, Chanac, Badaroux, Albaret Ste Marie, St Germain du Teil, Fournels et Rouffiac) auxquelles s’ajoutent les fermetures du poste d’Emala et des 3 postes animation-soutien ruralité, voilà le projet de carte scolaire présenté par le Dasen hier lors du CTSD !

Seule 1 ouverture de classe à Rimeize est envisagée, afin de régulariser une situation intenable depuis 2 ans.

Cursus occitan : 1 fermeture de poste d’adjoint à Marvejols et 1 création de poste adjoint occitan. Ce sont donc 2 personnels à Marvejols qui vont être impactés par les mesures de carte scolaire.

En outre, le DASEN prévoit de créer 1 poste d’enseignant référent handicap, d’augmenter les décharges pour les personnels qui assurent une mission formation, de fermer le poste de conseiller péda EDD et d’ouvrir un poste de conseiller péda français.

Le SNUDI FO 48 a demandé au Dasen de renoncer à son projet de créer un poste de conseiller pédagogique départemental français, de récupérer le poste de RH de proximité pris sur les moyens du 1er degré, de surseoir aux fermetures de classes, d’ouvrir partout où cela est nécessaire.

Nous ne pouvons pas accepter cela !!

Nous voulons des postes pour la Lozère !!

Ce projet a été rejeté à l’unanimité par les organisations syndicales. Un nouveau CTSD est convoqué jeudi 11 mars avant le CDEN du 19 mars.
Tous ensemble, enseignants, parents, élus, exigeons des postes pour notre département !
Lire notre déclaration liminaire: Décla limi CTSD 2 mars 21
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.